Hôtel du Préfet de l’Indre

RESTAURATION ET REMPLACEMENT DES MENUISERIES EXTERIEURES

  Indre (36)

La résidence préfectorale est un bâtiment de style néoclassique, réalisé en pierre de taille, de plan rectangulaire régulier présentant sa façade d’honneur au sud. Sa façade arrière, côté nord, est en surplomb sur la rue du château Raoul et sur la rivière de l’Indre. Au sud, une belle grille d’honneur délimite le jardin de la résidence de la place de la Victoire et des Alliés. La résidence se compose d’un étage carré sur rez-de-chaussée et sur rez-de-jardin, semi-enterré côté sud et d’un niveau de comble.

La façade principale présente un avant-corps central « à l’antique » ou péristyle, à double portique dorique au rez-de-chaussée et ionique à l’étage. Les façades en pierre de taille sont rythmées par des ouvertures régulières, formant treize travées. Des bandeaux intermédiaires filants, délimitent les trois niveaux. Dans le cadre d’une recherche d’amélioration de la gestion des déperditions d’énergie engagée par la Préfecture du l’Indre et constatant l’état sanitaire général relativement médiocre de la majorité des menuiseries de la Préfecture à l’issu d’une étude diagnostic, est retenu la restauration de certaines menuiseries existantes à forte valeur patrimonial et le remplacement de menuiseries qui ne présentent pas d’intérêt patrimonial et contribuent aujourd’hui à d’importantes déperditions thermiques. Une recherche a été menée sur la nature des vitrages rapportés. Il a été retenu la mise en œuvre de verres de restauration feuilleté étiré présentant un aspect irrégulier, fréquemment utilisé à la restauration des bâtiments 1900.

Une attention particulière a été portée sur la configuration des menuiseries au droit des entresols.  Selon la hauteur de l’entresol au droit de la menuiserie, il a été retenu :
• un panneautage bois mouluré rapporté sur la hauteur de la dalle de l’entresol, selon une modénature et une hauteur systématisée
• deux carreaux en émalit noir en remplacement du traditionnel vitrage, faisant illusion de carreaux vitrés.

Concernant la teinte des peintures rapportées sur les menuiseries, un relevé stratigraphique in situ a été effectué laissant apparaitre sous les différentes couches de peinture successive, une teinte gris perle. Notre proposition est de restituer cette teinte d’origine, en remplacement de la teinte existante des menuiserie.

 

Architecte mandataire, mission de base + O.P.C.

Surface menuiseries : 51 m²
Budget : 316 833 € TTC
Maitrise d’ouvrage : Ministère de l’Intérieur
Equipe : Aurélie Rondon, architecte du patrimoine